19-21 décembre 2022
Colloque. Appel à communication | Formes de la pitié anonyme dans la poésie latine chrétienne de ses débuts au VIIe siècle

Les anthologies et les histoires littéraires s’attachent d’ordinaire aux grands noms qui ont marqué une époque ou un genre. Jacques Fontaine lui-même, dans son ouvrage de référence sur la Naissance de la poésie dans l’Occident chrétien (Paris, 1981), consacre un seul chapitre aux diverses traditions poétiques qu’ont affrontées les premiers poètes chrétiens (chap. I) avant de se focaliser, dans les chapitres suivants, sur les « auctores » qui constituent les principaux jalons de l’histoire de la poésie latine chrétienne (chap. II à XII).

La réflexion que nous nous proposons d’engager prend le contrepied de cette démarche puisqu’elle portera exclusivement sur les poèmes chrétiens en langue latine qui nous sont parvenus de manière anonyme, depuis les expérimentations poétiques des premiers chrétiens jusqu’aux formes poétiques variées qui ont connu un grand développement dans la spiritualité chrétienne. On prendra en considération toute la période antique jusqu’à l’aube du Moyen Âge (VIIe siècle), en embrassant tous les domaines de la poésie latine (littéraire, épigraphique et liturgique). Les témoignages indirects, comme ceux de Pline ou de Tertullien, pourront être pris en considération.

 

⟶ Pour en savoir +

13-14 décembre 2022
Colloque. Appel à communication | Construire l’église-monument par les textes et les images (Ve-XIIe siècle)

Colloque international Construire l’église-monument par les textes et les images (Ve-XIIe siècle), MMSH d’Aix-en-Provence, 13 et 14 décembre 2022.

Face à l’océan de textes et d’images qui, du Ve au XIIe siècle (première phase chronologique du projet), constituent une multitude de discours sur l’église-monument, les membres du projet E-CCLESIA (archéologues, épigraphistes, historiens, historiens de l’art, historiens des textes, philologues spécialistes d’iconographie) se fixent pour objectif l’édification d’une vaste base de données de textes latins traduits et commentés et d’images contextualisées à partir de laquelle il sera possible de mieux cerner l’apparition et les évolutions de l’église-monument de l’Antiquité tardive au Moyen Âge central en Occident, d’étudier son vocabulaire lexical et iconographique et ses évolutions en lien avec les dossiers archéologiques.

⟶ Pour en savoir +

⟶ Pour en savoir +

20-22 Oktober 2022
Workshop | Hispaniens Flusstäler in diachroner Perspektive Interdependenz von Mensch und Umwelt zwischen Republik und ‘long Late Antiquity’ (3. Jh. v. – 9. Jh. n. Chr.)

XIII Workshop Netzwerk zur Erforschung der Iberischen Halbinsel in der Antike

⟶ Pour en savoir +

14 octobre 2022
Conférence | An overview on the results of the new phase excavations at Antioch

Pour la rentrée 2022, la Société française d’archéologie classique a demandé au Prof. Dr. Hatice Pamir (Mustafa Kemal Üniversitesi, Antakya) de présenter les résultats des dernières campagnes de fouilles d’Antioche

 

⟶ Pour en savoir +

28-30 juin 2022
Colloque | El monumento tardorromano de Centcelles: datos, contexto, propuestas

L’Ateneo Universitario Sant Pacià (AUSP), le Museo Nacional Arqueológico de Tarragona (MNAT) et l’Instituto Superior de Ciencias Religiosas Sant Fructuós (INSAF), avec le parrainage du Pontificio Istituto di Archeologia Cristiana (PIAC), organisent à Centcelles (Constantí) et au Seminario Pontificio de Tarragona, le colloque « Le monument romain tardif de Centcelles : données, contexte, propositions » du 28 au 30 juin 2022.

L’objectif de ce colloque sera d’aborder la nature et les finalités d’un monument difficile à interpréter et à expliquer, et au sujet duquel plusieurs hypothèses ont été émises. Suite à la publication des actes du Congrès de Madrid 2010, organisé par l’Institut archéologique allemand (DAI), et avec les données sur le monument disponibles dans les Actes de ce Congrès (2017), le moment est venu d’analyser in situ, c’est-à-dire dans le monument lui-même, les résultats obtenus jusqu’à présent, dans l’intention de faire progresser nos connaissances sur un sujet complexe.

⟶ Pour en savoir +

10 juin 2022
Journée d’études  | Les suburbia dans l’Antiquité tardive

L’érection de remparts redéfinit souvent les limites des villes. Les modalités et la nature des occupations qui sont établies en dehors de l’espace clos évoluent. Du point de vue topographique, ces changements de  destination peuvent être révélateurs de la structuration de la ville à la fin de l’Antiquité. Ces modifications concernent-elles l’ensemble des villes ? Assiste-t-on systématiquement à une rétraction du tissu urbain dans l’Antiquité tardive qui conduit à coloniser de manière différente des espaces ayant appartenu aux centres urbains du Haut Empire ? A quel moment des changements de destination s’opèrent-ils ? De quelle nature sont-ils : ne concernent-ils que les nécropoles qui, par exemple, peuvent s’installer sur de l’habitat du Haut Empire ou s’agit-il d’un phénomène plus large ? Ces changements résultent-ils réellement de l’érection des remparts ou peuvent-ils être antérieurs ? Y-at-il des espaces qui maintiennent leur fonctionnement ? Quels sont-ils ?

⟶ Pour en savoir +

13-15 mai 2022
Réunion | 32e réunion de l’APAT

Après une interruption de deux années, l’Association pour l’Antiquité tardive reprend ses journées d’étude annuelles, réservées aux membres à jour de leur cotisation. La 32e réunion aura lieu à Narbonne (Aude), à l’invitation de l’UMR 5140, Archéologie des Sociétés Méditerranéennes (Lattes/Montpellier).

⟶ Pour en savoir +

À cette occasion, l’Association propose aux doctorants et aux jeunes docteurs (au plus deux ans après la soutenance de la thèse) dix bourses d’un montant de 300 € (trois cents euros) pour les aider à participer à cette réunion.

⟶ Pour en savoir +

22 avril 2022
In memoriam | Fabrizio Bisconti (1955-2022)

C’est avec tristesse que l’Association pour l’Antiquité tardive a appris la disparition prématurée de M. Fabrizio Bisconti, professeur d’iconographie chrétienne au Pontificio Istituto di Archeologia Cristiana de Rome, survenue le 22 mars 2022, à l’âge de 66 ans.

Spécialiste des catacombes romaines, il enseignait également à la faculté de lettres et de philosophie de l’université de Rome Tre et il est l’auteur de nombreuses publications.

⟶ Pour en savoir +

7-9 avril 2022
Colloque | Relire Paul-Albert Février

A l’occasion du trentième anniversaire du décès de Paul-Albert Février (1931-1991), professeur d’Histoire romaine à l’Université de Provence de 1968 jusqu’à sa disparition brutale en 1991, l’Association Paul-Albert Février propose de revenir sur l’œuvre de l’historien et de l’humaniste qui a marqué une génération de chercheurs qui ont travaillé en s’inspirant de lui. À leur tour, ils ont contribué à l’apparition des générations actuelles qui ont à travers eux perçu son influence. Le temps maintenant écoulé invite à faire état de l’héritage. Que deviennent la pensée et l’action d’un savant qui a marqué son temps, entre pur oubli, dilution, appropriation, reprise et anonymisation de ses idées, contestations de celles-ci ou mise en évidence de contradictions, approfondissement.

⟶ Pour en savoir +

17-18 mars 2022
Colloque | Documenter les défis de l’Église miaphysite tardo-antique

Entre 536 et 588 (date probable de la mort de Jean d’Éphèse), un événement historique frappant et inattendu se produit à l’échelle de l’Empire romain chrétien d’Orient : la restructuration d’une importante Église institutionnelle (principalement en Syrie, en Mésopotamie et en Egypte) et à ses frontières (voire même au-delà). Basée sur une affirmation miaphysite (une seule nature incarnée de Dieu le Verbe), cette communauté doit alors justifier son existence (sur les plans théologique, canonique et historique). Privée de soutien officiel et parfois même persécutée, elle entend néanmoins perpétuer son action et développer sa dynamique. Intense, ce processus ore donc la rare opportunité d’observer la reconfiguration d’une Église qui cherche à cultiver un lien fort avec son passé et ses héritages. Ainsi donc un important effort est-il alors consenti pour doter les assemblées miaphysites d’une armature hiérarchique, doctrinale et canonique, au moment où elles sont confrontées à des défis vitaux.
Ce colloque a donc vocation à considérer la formation de ce corpus de  références, sa variété ainsi que ses caractéristiques et le devenir de son exploitation jusqu’aux débuts de la domination arabo-musulmane.

⟶ Pour en savoir +

10-11 mars 2022
Journée d’étude | La refondation de l’Empire romain par Constantin le Grand

Dans le cadre de la Semaine départementale de l’histoire et de l’archéologie du Var, une Journée d’étude se tient à l’abbaye de La Celle, jeudi 10 et vendredi 11 mars 2022. Le thème choisi pour cette première édition : La refondation de l’Empire romain par Constantin le Grand. Autour de l’évocation de Constantin Ier (272-337), premier empereur romain chrétien, les chercheurs réunis pour cette journée d’étude, explorent trois problématiques : Constantin empereur chef de guerre, De Rome à Constantinople et Constantin, premier empereur chrétien

⟶ Pour en savoir +

Janvier-avril 2022
Séminaire | Constantinople, le monde danubien et l’Occident

VIIIe séminaire sur Constantinople dans l’Antiquité tardive. HALMA-Université de Lille (France)

⟶ Pour en savoir +

 

January-March 2022
Seminar | Procopius and the Language of Buildings

Late Antique and Byzantine Studies Seminar

⟶ Read more

20-22 January 2022
Conference | Light and Splendour: precious metal as a medium of ritual and social interaction in Late Antiquity

The international conference « Light and Splendour: precious metal as a medium of ritual and social interaction in Late Antiquity » will take place from 20 to 22 January in hybrid mode (in-person at Hotel Odelya in Basel, Missionsstr. 21, and virtually via Zoom).

The evening lecture (Prof. Dr. Martin Wallraff, Ludwig-Maximilians-Universität München: Lux hic nata est. Zum Lichtcharakter der Spätantike) on Thursday will take place at Wildt’sches Haus, Petersplatz 13, 4051 Basel, and virtually via Zoom.

⟶ The programme

⟶ The abstracts

⟶ The evening lecture

Janvier 2022
Vœux du président

Chers amis,

En ces premiers jours de 2022, je vous adresse au nom du bureau et du conseil d’administration tous nos vœux pour une année plus paisible et plus sereine. Avec confiance, nous allons vous proposer de reprendre nos activités, c’est-à-dire la réunion annuelle, en mai prochain à Narbonne et dans sa région : l’ouverture du musée Narbo Via et des fouilles récentes à Narbonne constituent une belle occasion de nous y rendre. Vous recevrez très prochainement les informations utiles.

Le président, François Baratte

9 décembre 2021
In memoriam | Raffaella Farioli Campanati (1934-2021)

L’Association pour l’Antiquité tardive a appris avec tristesse la disparition de Mme Raffaella Farioli Campanati (1934-2021), professeur émérite d’Alma Mater et professeur d’archéologie chrétienne à l’Université de Bologne. Élue membre honoraire de notre association en 2009, ancienne présidente de l’Association nationale pour l’étude et la conservation des mosaïques (AISCOM), elle a été membre du conseil d’administration de l’Association internationale pour l’étude de la mosaïque antique (AIEMA, Paris), le professeur Farioli Campanati était une grande spécialiste des mosaïques de Ravenne. Elle a également dirigé la Mission archéologique Italienne à Bosra en Syrie et depuis 1991 les fouilles archéologiques de la Basilique de Mitropolis en Crète.

⟶ En savoir +

2-4 décembre 2021
Colloque | Église et Christianisme au Magreb

En proposant de revenir sur l’histoire de l’Eglise et du christianisme au Maghreb antique et médiéval, le 7e colloque international du laboratoire LR13ES11 (Université de Sousse) souhaite relancer la réflexion sur un sujet dont on n’a pas encore épuisé tous les aspects et qui peut mieux profiter des récents progrès de la recherche, notamment en géographie historique et plus globalement en matière de connaissance des territoires antiques et médiévaux.

⟶ En savoir +

24-26 November 2021
Conference | Constructing and Using Christian Buildings in Early Islam

This International Conference intends to approach the constructions and uses of religious Christian buildings in most of the territories of the early Islamic empire (7th-9th c.), from Armenia and Iraq to Ifriqiya and al-Andalus. Archaeologists and historians are invited to present, compare and discuss their respective sources, methodologies and perspectives with the aim of finding possible consistent chronological and geographical trends and breaks.

⟶ Read more

11- 12 octobre 2021
Colloque | Le phénomène urbain dans l’Antiquité tardive et le haut Moyen Âge

Ce colloque se tiendra à l’occasion des 50 ans de recherche sur l’Antiquité tardive et le haut Moyen Age à l’université de Nanterre au sein des équipes CRATHMA (1970-1999), devenu TIMA (1999-2004) puis ArScAn-THEMAM (2005-2020). Il illustrera la nécessaire pluridisciplinarité entre historiens, archéologues, historiens de l’art et philologues.

Dans l’espace-temps défini de manière géographique des îles Britanniques à la Mésopotamie et de manière temporelle du IVe au VIIIe siècle, l’analyse du phénomène urbain permet de mettre en valeur les grandes évolutions démographiques, économiques, institutionnelles, sociétales ou religieuses comme l’abandon ou la création de villes, l’érection de fortifications nouvelles, la densification du bâti, l’implantation des édifices chrétiens, la restructuration des espaces funéraires, l’implantation de nouveaux pôles politiques, et fonde une réflexion globale sur la période.

Il s’agit en premier de percevoir l’état de l’armature urbaine et ses évolutions. De 400 à 700, dans certaines régions (Grande-Bretagne ou régions danubiennes), les villes et les cités ont quasiment disparu ; dans d’autres (Gaule, Égypte, Syrie), leur nombre s’est maintenu ; dans d’autres encore (Italie, Hispanie, Afrique, Asie Mineure), leur nombre a diminué ; enfin, dans certaines régions (mer du Nord et Baltique, Gaule, espace musulman, on assiste à l’apparition de nouveaux types de villes.

Le colloque se propose donc d’abord de faire un bilan quantitatif afin d’apprécier les tendances générales et ses variations régionales du IVe au VIIIe siècle. Par des analyses qualitatives, il vise ensuite à définir les évolutions des réalités et des représentations urbaines.

Flyer Programme

Cl. Musée archéologique Nice/Cimiez
Mai 2021
In memoriam | Mme Monique Jannet-Vallat (1950-2021)

L’Association pour l’Antiquité tardive annonce avec tristesse la disparition de Mme Monique Jannet-Vallat (1950-2021). Après avoir consacré en 1987 sa thèse aux recherches qu’elle a menées sur les églises Saint-Georges – Saint-Pierre de Vienne, du IVe siècle à la Révolution française, elle est nommée conservateur du Musée archéologique de Dijon, dont elle a publié, entre autres, la collection de sculpture médiévale. Son arrivée, au début des années 2000, au Musée archéologique de Nice/Cimiez, lui a donné l’occasion de relancer les études sur le baptistère paléochrétien et le groupe épiscopal de la cité, dont malheureusement sa maladie lui a empêché de terminer la publication finale. Les membres de l’association se souviendront de l’accueil qu’elle nous a réservé en 2009 lors de notre XXIe réunion, à Nice et Lérins.

March 2021
Project | A Digital Corpus of Early Christian Churches and Monasteries in the Holy Land

The six-years long project was carried out on behalf of the Hebrew University of Jerusalem, The Institute of Archaeology. It started in Oct. 2014 with a budget allotted by the Israel Science Foundation (ISF). Although still under work, some sections of it go open, partially or in full. These include the Monasteries, Epigraphy, Decorations and Bibliography sections. The Churches section is still under a thorough proof-reading before it will go open as well. Hence, at the moment only a small selection of churches is available for full view. Likewise only a few sites in the Architectural Members section are open for full view. The Literary Sources are also still under work. Please distribute to colleagues that may be interested. Any feedback will be welcome.

Read more 

15 mars 2021
Atelier | Formation doctorale : la sculpture dans le monde romain

Techniques et ateliers, de la carrière au musée, du 7 au 12 juin 2021
En savoir +   Voir l’appel à candidature 

15, 22 et 29 mars 2021
Séminaire |  L’Antiquité tardive et du haut Moyen-Âge

L’habitat dans l’Antiquité tardive et le haut Moyen-âge (II)
En savoir +

2021
Exposition  |  The Seuso Treasure, the splendor of Roman Pannonia

Exposition permanente au Musée National Hongrois
En savoir +

1er semestre 2021
Séminaires Technico Top 2021

Formation aux techniques émergentes appliquées au monde de la recherche en histoire et archéologie et valorisation des savoir-faire.
En savoir +

12/13 novembre 2020
Colloque virtuel

Sorbonne Université, B. Caseau, V. Michel, L. Orlandi :
« Baptême et baptistères : regards croisés sur l’initiation chrétienne depuis l’Antiquité Tardive et le Moyen Age »
Colloque international – séances Zoom, 16h00-20h00 (Central European Time, UTC+1)

juillet 2020
In memoriam | Manuel Sotomayer (1922-2020)

Manuel Sotomayor fue miembro activo de la Association pour l’Antiquité Tardive desde el momento de su creación en 1989. Sus contribuciones a la historia y arqueología del primer cristianismo y de la Antigüedad tardía en Hispania son pioneras en todos los sentidos.

De origen andaluz, ingresó muy joven en la Compañía de Jesús y se formó en Teología en Madrid y en Teología e Historia de la Iglesia en la Pontificia Università Gregoriana de Roma, la Gregoriana. En esta misma universidad obtuvo el título de doctor con una conocida tesis sobre la iconografía de san Pedro. Desde la cátedra de Teología de la Facultad de Granada a la que llegó en 1962 ejerció su magisterio y desarrolló su investigación, con intervalos notables como profesor invitado en otros centros. Resalta su estancia entre los años 1973 y 1974 en el Pontificio Istituto di Archeologia Cristiana de Roma.

Su investigación, al igual que su docencia, eran del todo poliédricas y tenían por objetivo comprender el primer cristianismo utilizando todas las disciplinas, desde las fuentes textuales hasta la arqueología, pasando por la historia, la arquitectura civil y religiosa, la escultura, la iconografía y la cultura material. Del conjunto de la obra que nos ha dejado resaltan algunas contribuciones capitales, como su monumental Historia de la Iglesia hispánica (1979), sus dos libros sobre los sarcófagos peninsulares (1973 y 1975), sus inevitables consideraciones sobre el Concilio de Elvira, la historia de la ciudad de Granada tanto desde la historiografía como de la arqueología, el origen y difusión del cristianismo en ámbito rural y urbano, y sus excavaciones y estudios sobre los alafres andaluces hicieron que el museo de Andújar lleve su nombre, Museo Arqueológico “Profesor Sotomayor”.

(Cf. noticia de M. Sotomayor, en Bulletin APAT, 30, 2021, redactada por M. Orfila).

———————————————————————————————————————————–

Manuel Sotomayor a été un membre actif de l’Association pour l’Antiquité Tardive dès sa création en 1989. Ses contributions à l’histoire et à l’archéologie du premier christianisme et de l’Antiquité tardive en Hispanie sont pionnières à tous égards.

D’origine andalouse, il était entré très jeune dans la Compagnie de Jésus et avait suivi une formation en théologie à Madrid et en théologie et histoire de l’Église à la Pontificia Università Gregoriana de Rome, la Grégorienne. Dans la même université, il avait obtenu son doctorat avec une thèse bien connue sur l’iconographie de saint Pierre. Il a enseigné et mené ses recherches dans la chaire de théologie de la Faculté de Grenade, qu’il a occupée en 1962, avec des intervalles notables comme professeur invité dans d’autres centres. Il faut noter le séjour de 1973 à 1974 au Pontificio Istituto di Archeologia Cristiana à Rome.

Ses recherches comme son enseignement étaient multiples et visaient à comprendre le premier christianisme en utilisant toutes les disciplines, des sources textuelles à l’archéologie, en passant par l’histoire, l’architecture civile et religieuse, la sculpture, l’iconographie et la culture matérielle. Dans toute l’œuvre qu’il nous a laissée, il faut souligner certaines de ses contributions les plus importantes, comme sa monumentale Histoire de l’Église hispanique (1979), ses deux livres sur les sarcophages de la péninsule ibérique (1973 et 1975), ses incontournables considérations sur le Concile d’Elvire, sur l’histoire de la ville de Grenade tant du point de vue de l’historiographie que de l’archéologie, sur l’origine et la diffusion du christianisme dans les mondes ruraux et urbains, et ses fouilles et études sur les ateliers céramiques andalous, qui ont permis de donner son nom au musée d’Andújar, Museo Arqueológico “Profesor Sotomayor”.

(Cf. notice de M. Sotomayor, dans le Bulletin APAT, 30, 2021, rédigée par M. Orfila).

2020
Catalogue  |  Aux sources du Moyen-Âge, entre Alpes et Jura de 350 à l’an 1000

Le catalogue est disponible.
En savoir +

5 mars 2020
Visite virtuelle

Visite virtuelle de l’exposition « Aux sources du Moyen Âge, entre Alpes et Jura de 350 à l’an 1000 ».
Musée cantonal d’archéologie et d’histoire de Lausanne.
En savoir +